Ahae – Mécène gangster

44
vues

Bernard HasquenophAvril 2014. Un bateau fait naufrage en Corée du Sud, faisant près de 300 victimes. 2013. Un photographe amateur coréen expose à Versailles. Août 1987. 32 membres de la secte coréenne Odaeyang sont retrouvés morts. Le lien entre ces faits? C’est Bernard Hasquenoph qui le découvrira. Intrigué par le succès d’Ahae, pseudonyme du photographe amateur, il mènera l’enquête et sera le premier à révéler la véritable identité de l’artiste coréen, milliardaire et mécène, entrepreneur et gourou, au réseau d’influence vaste et bien implanté. Et plus ses recherches avancent, plus les révélations sont obscures et incroyables… À travers le portrait d’un homme, nous plongeons dans un monde mafieux aux ramifications inattendues, tel le mécénat culturel international qui interroge la valeur de l’art et la probité de ceux qui en ont la charge. Il s’agit un véritable roman noir culturel, où la réalité dépasse la fiction (présentation de l’éditeur).

* Bernard Hasquenoph, Ahae – Mécène gangster, Max Milo, 2015.