L’Albertina enrichit ses collections de centaines d’oeuvres à la suite d’un don exceptionnel

182
vues
Alex Katz
Alex Katz, Beach Stop, Collection Essl, Albertina (détails)

L’Albertina, un musée d’art de Vienne, a reçu un don de 1 323 oeuvres d’artistes de l’après-guerre à aujourd’hui. Elles proviennent d’une collection amassée à partir des années 1950 par Karlheinz Essl, le fondateur de la chaîne autrichienne de magasins bauMax, et sa femme, Agnès. La valeur de la donation a été évaluée entre 84,5 à 91,1 millions € par l’Auktionshaus im Kinsky en tenant compte des indices actuels des prix des oeuvres et du marché international de l’art.

Marie-Luise Lebschik
Marie-Luise Lebschik, Sophie, 2002, Collection Essl, Albertina

L’intégralité de la collection Essl sera exposée l’an prochain dans la Künstlerhaus, la nouvelle antenne du musée Albertina consacrée à l’art contemporain. Elle comprend des oeuvres de dizaines d’artistes d’origines diverses, dont Georg Baselitz, Sophie Calle, Chuck Close, Bernard Frize, Gilbert & George, Nan Goldin, Andreas Gursky, Alex Katz, Paul McCarthy, Nam June Paik, Cindy Sherman, Bill Viola et Ai Weiwei. Il s’agit principalement de dessins, de peintures, de photographies, d’installations et de sculptures.

Georg Eisler
Georg Eisler, Begräbnis der Kaiserin Zita, 1989, Collection Essl, Albertina

L’acceptation de la cession a été précédée de négociations complexes impliquant la famille Essl, l’Albertina, l’État autrichien et l’industriel Hans Peter Haselsteiner. Après avoir connu des difficultés financières, la famille Essl avait en effet vendu à l’homme d’affaires une partie de sa collection d’art qu’elle exposait dans son propre musée, à Klosterneuburg. Ces oeuvres seront également mises à la disposition de l’Albertina pour au moins les vingt-sept prochaines années en tant que prêt à long terme.

Haselsteiner Familien Privatstiftung, la fondation familiale des Haselsteiner, accepte par ailleurs de financer la rénovation et la modernisation, estimées à 40 millions €, de la Künstlerhaus. La compagnie Künstlerhaus Besitz- und Betriebsgesellschaft, détenue majoritairement par la fondation Haselsteiner, assurera pour sa part les dépenses de fonctionnement de la nouvelle antenne viennoise du musée. L’État s’engage, quant à lui, à apporter une somme additionnelle à déterminer pour assurer le fonctionnement du lieu. Il s’implique enfin à hauteur de 800 000 € cette année et de 850 000 € l’an prochain afin de faciliter la conservation et la recherche sur la collection Essl.